Go to Top

Championnes de France

Logo-L-AlsaceElles ont douze et treize ans. Elles s’appellent Ilane Muller, Juliette Bossu, Léa Schmitt, Florine Mansard, Imane Balade, Hajar Naiim et elles sont championnes de France ! Victoire éclatante parce que cette équipe talentueuse est la plus jeune du circuit français et pour une première participation au championnat de France à ce niveau, elles décrochent le titre tant convoité. Non sans doute et incertitude.

Lors de la finale régionale, c’est une équipe diminuée qui se présente aux agrès, suite aux blessures de Ilane et Florine. À certains agrès, elles ne passent qu’à trois mais elles réussissent la prouesse de terminer 5e de la compétition.

Aux finales de zone, la sévérité du jugement au sol les qualifie en Division Nationale 8. Les jeunes gymnastes savent qu’elles ont alors toutes leurs chances et elles comptent bien s’offrir et offrir à leurs entraîneurs une belle médaille dorée.

La malchance frappe encore. Entre Cognac et Oyonnac, Ilane se casse le pouce et c’est le désarroi qui frappe en premier lieu l’équipe. Qui se ressaisit très vite et décide d’aller jusqu’au bout de l’objectif fixé.

Oyonnax, 26 mai, 11h50. Juliette, Florine, Léa, Imane et Hajar et font leur entrée sur le praticable avec Guillaume, leur entraîneur pour la compétition. Elles sont accompagnées de Ilane, main dans le plâtre. Le trac est à son comble. Elles savent que dans les gradins, Stéphanie et Manu sont là, qui ont fait le voyage pour les soutenir et les encourager. Elles savent qu’elles doivent se montrer à la hauteur et donner le meilleur de leur talent.

Et c’est ce qu’elles ont fait. Malgré des chutes qui comptent. Malgré l’absence de Ilane. Elles ont fait ce qu’elles avaient à faire et c’est avec plus de 172 points et 8 points de chutes qui comptent qu’elles brandissent fièrement leur coupe, devant le regard ému de ceux qui étaient là pour elles, dans les gradins. Et en Alsace, ce furent les mêmes larmes d’émotion et les mêmes cris qui fusèrent quand la nouvelle a circulé.

Pour l’anecdote, pendant que Juliette savourait sa médaille d’or, Paul son frère décrochait le titre de champion du Haut Rhin en circuit éducatif !

Une fête des mères que certaines n’oublieront pas de si tôt !